Paix et sécurité

La paix et la sécurité ne sont de loin pas garanties partout. Elles nécessitent un état de droit. Qui à son tour requiert des institutions fortes, une société civile stable et une société juste.
Pour nous, la paix et la sécurité vont de pair. Elles vont également de pair avec le développement sociétal, la capacité de vivre ensemble et l'égalité des chances. Dans de plus en plus de contextes, cela ne peut être considéré comme acquis.

Nous sommes convaincu-e-s que la paix et la sécurité ne peuvent être une réalité que si tous les individus sont habilités à participer à la société. Et à contribuer à son développement.  

C'est pourquoi nous travaillons avec les acteurs de la politique de sécurité, de paix et de développement, avec les autorités judiciaires et de sécurité, les autorités pour le développement et l'utilisation de l'espace public, les organisations de la société civile, les fondations, les ONG ainsi que les agences de développement.

Nous soutenons nos client-e-s dans le monde entier et en Suisse sur des questions de promotion de la paix et de la sécurité.
depuis 2020
Depuis plusieurs années la GIZ (deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit) met en œuvre un programme pour renforcer les structures de police en Afrique et contribuer de ce fait à la stabilité régionale et nationale. Le programme est actif dans plusieurs pays dont Bénin où il vise à soutenir la police républicaine béninoise et son Service de Police Technique et Scientifique.

KEK - CDC a réalisé pour le compte de la GIZ un diagnostic du Service de la Police Technique et Scientifique au niveau institutionnel, fonctionnel et organisationnel et a proposé des recommandations d’amélioration accompagné d’un plan de mise en oeuvre. Ce travail a été réalisé sur la base d’une revue documentaire et une série d’entretiens avec des acteurs clés au niveau tant de la police, de la justice qu’au niveau ministériel et politique et des partenaires techniques et financiers. Les retours de diverses perspectives ont permis non seulement d’analyser le Service, son infrastructure, ses ressources humaines et le travail réalisé mais également le contexte dans lequel ce Service est inséré et doit servir.

Sur la base des propositions et des recommandations faites, la GIZ a décidé de poursuivre son soutien afin de renforcer les connaissances, compétences et procédures internes du Service de Police technique et Scientifique dans les identifications sur la base des traces digitales, les examens de documents contestés et les analyses de traces numériques. KEK-CDC en collaboration avec l’École de Sciences Criminelles de l’Université de Lausanne a débuté en janvier 2021 le développement de modules de formations et sessions de coaching qui seront dispensées à distance durant le premier trimestre de 2021 et permettront au Service de développer un ensemble de procédures de travail internes posant les bases d’une démarche qualité.
teamimgMagali Bernard
E-MailTéléphone
010203
 2020

Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit GIZ

Apport à la finalisation juridique et rédactionnelle des statuts du Réseau de Police Scientifique de l’Afrique de l’Ouest (REPSAO)

#sécurité #conseiltechnique
facebook linkedin twitter mail
Suite à un processus consultatif intensif soutenu par la GIZ (deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit) ainsi que de l’ONUDC, le Réseau de Police Scientifique de l’Afrique de l’Ouest (REPSAO) a été établi en 2019 à Abidjan, Côte d’Ivoire par les institutions de polices techniques et scientifiques de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest.

Magali Bernard a été impliquée de longue date dans les échanges entre institutions de police technique et scientifique et laboratoires en Afrique de l’Ouest. KEK - CDC a été mandaté par la GIZ et a accompagné le secrétariat par interim du REPSAO dans le processus de finalisation de son statut en anglais, français et portugais. Ce travail s’est concentré sur le contenu et la cohérence juridique du texte dans une première phase puis les parties prenantes aux statuts ont été consultées et leurs retours reflétés dans les versions finales.

Ce statut finalisé dans les trois langues permettra au Réseau de débuter officiellement ses activités.
teamimgMagali Bernard
E-MailTéléphone
010203
 2017

Eidgenössische Finanzkontrolle

Audit Subventionsvergaben der Abteilung Menschliche Sicherheit (AMS/EDA)

#gouvernance #paix&sécurité #analyse
facebook linkedin twitter mail
Die Abteilung Menschliche Sicherheit (AMS) ist Teil des Eidgenössischen Departementes für auswärtige Angelegenheiten (EDA) und für die Förderung des Friedens und der Menschenrechte zuständig und ist weltweit in diversen Konfliktgebieten u.a. in der Konfliktprävention und -mediation tätig.  

Die Eidgenössische Finanzkontrolle (EFK) hat KEK-CDC beauftragt, einen Audit über die Vergabepraxis von Unterstützungsbeiträgen und Aufträgen durchzuführen. Der Audit hatte zum Zweck, die Prozesse, Instrumente und Ressourcen der verschiedenen Massnahmen zur Förderung des Friedens und der menschlichen Sicherheit zwischen 2012 und 2017 bezüglich ihrer Effizienz und Effektivität zu bewerten. Insgesamt hat die AMS in dieser Periode zur Förderung des Friedens und der menschlichen Sicherheit 2'407 Verträge mit einem Finanzvolumen von CHF 297,8 Mio. abgeschlossen. 

In der Analyse ging es insbesondere darum, die Vergabepraxis von Dienstleistungsaufträgen, Projektbeiträgen sowie Kernbeiträgen an Organisationen zu analysieren. Darüber hinaus wurden die Koordination innerhalb der AMS, mit anderen Bundesämtern und mit anderen Gebern sowie der intrainstitutionelle Wissenstransfer analysiert und bewertet. 

Der Bericht empfahl die Evaluations- und Controllingpraxis der Projekte zu verstärken. Er folgerte auch, dass grössere Projekte dem Ziel einer effizienteren Umsetzung nicht dienlich wären, weil die AMS Projekte in fragilen Kontexten sowieso schon grossen politische Risiken ausgesetzt sind und eher der Vertrauensbildung dienen.  
teamimgDieter Zürcher
E-MailTéléphone
teamimgDr. Kathrin Frey
E-MailTéléphone
010203